Les nombrils du monde

Par Jacob Desnoyers Lalonde

Chère planète,

Je suis dans l’incertitude de pouvoir t’appeler ainsi puisque tout ce que nous sommes capables de faire, c’est t’épuiser jusqu’à la dernière goutte. Nous prenons tes ressources sans ton approbation, nous les utilisons pour continuer de vivre dans notre belle société de surconsommation, et comme le disent les Cowboys Fringants, de surabondance surgelée, « shootée » suremballée et nous te les rendons sous forme de pollution. Nous pensons que nous sommes les mammifères les plus intelligents du monde en raison du développement de notre cerveau et de nos capacités motrices alors qu’à ma connaissance, il n’y a jamais eu de tueries ou d’attentats chez les dauphins ou les chevaux.

Nous pensons que nous sommes le centre de l’Univers et que tout gravite autour de nous, un peu comme le fondement du géocentrisme de l’époque. Nous pensons que tout devrait être à notre merci et que nous devons prendre le pouvoir par la force et non par la connaissance. Nous vivons dans un monde de corruption où les riches ne font que s’enrichir, les pauvres ne font que s’appauvrir, alors que l’égalité pour tous est supposément notre priorité. Les hauts dirigeants de notre société clament des belles paroles, mais ils ne font rien pour que nous continuions à prospérer en respectant notre environnement. L’expression « les paroles valent mieux que les actes » ne devrait pas prévaloir dans un contexte comme celui-ci.

Nous voulons tendre vers un monde meilleur, les yeux bandés, vers un avenir incertain et possiblement inexistant, mais comment y arriver lorsque des dirigeants comme Donald Trump nous disent ceci: « Le réchauffement climatique, ça n’existe pas ! » ? C’est sûr que si un riche excentrique ayant rétabli un certain équilibre économique aux États-Unis l’a dit, cela doit être vrai. Nous croyons les gens les plus manipulateurs et corrompus du monde parce que nous avons peur de l’inconnu et l’inconnu, c’est notre avenir. Greta Thunberg, dont l’intensité est pourtant critiquée dans les médias, a pourtant raison sur toute la ligne. Elle a fortement été jugée bien que ses propos soient prouvés par la science, et ce, dû au fait que personne ne veut se donner la peine de faire quelque chose de concret.

Il faut agir vite avant qu’il ne soit trop tard, mais tout ce qui est important pour nous, c’est de vivre dans le confort de notre foyer avec le nouvel iPhone 11 Pro Max. Nous sommes bons pour pointer du doigt alors que le problème, c’est nous. À vrai dire, je ne sais même pas pourquoi je t’écris tout cela alors que rien n’est ta faute. Je dois sûrement être en train de te préparer mentalement à la seule extinction d’une espèce causée par elle-même.

En espérant que les humains se réveillent à temps et que les générations futures prendront soin de toi comme tu le mérites.

Affectueusement,

Les nombrils du monde

Un commentaire sur “Les nombrils du monde

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :